Construction

Menuisier/Menuisier agenceur

Activité

Traditionnellement, le menuisier fabrique sur mesure des meubles pour des particuliers : selon les besoins identifiés avec son client, il choisit le bois, dessine, découpe, assemble et assure la finition de l’ouvrage. Aujourd’hui, le menuisier-agenceur utilise la plupart des matériaux d’agencement (bois, aluminium, PVC…) pour concevoir et intégrer portes, fenêtres, placards, escaliers et parquets à l’intérieur du bâti, en cohérence avec le style retenu. Il peut aussi bien travailler à l’unité sur de petites pièces, manuellement ou à l’aide de machines, concevoir l’intégralité d’un élément ou poser des produits fabriqués en série, ainsi que participer aux travaux d’isolation.
 

profil

Géométrie, dessin industriel et informatique font partie du bagage technique du menuisier-agenceur. La réalisation et la pose d’éléments impliquent aussi des savoir-faire en matière de maçonnerie, d’électricité, d’isolation et d’entretien des machines de découpe. Minutieux et adroit, il est aussi un décorateur à l’écoute des goûts de ses clients, capable de coordonner son travail avec d’autres corps de métiers intervenant sur un bâtiment. Enfin, des notions de gestion d’entreprise sont indispensables pour se lancer à la tête de son entreprise.
 

carrière

L’artisan menuisier est souvent son propre patron, gère son atelier et son matériel. Sa progression professionnelle dépend de l’évolution de sa clientèle et de sa notoriété, liée à son expérience et à la qualité de son travail. Beaucoup d’entreprises emploient également des menuisiers-agenceurs qualifiés : le salarié débute comme ouvrier et peut progresser vers des postes de chef d’équipe puis de contremaître. Dans un cas comme dans l’autre, il est possible de se spécialiser dans des domaines pointus de la menuiserie, comme par exemple la restauration d’ouvrages anciens ou la menuiserie nautique.
 

Quel parcours ? Où se former avec l'urma

vidéo & témoignage